J'ai été nourrie de contes et de mythologie. Enfant, j'inventais des histoires que je mettais en scène dans mon théâtre de marionnettes. Depuis 40 ans, je les écris pour les écrans.

J'ai débuté dans le cinéma par le montage et découvert à 20 ans l'écriture cinématographique en images et en sons. Assistante de Michael Foale à Londres et de Marie-Sophie Dubus, la monteuse française d'Orson Welles ("F for Fake"), de Peter Brook ("Une aventure africaine"), de Frédéric Rossif, j'ai eu la chance de travailler pour de grands cinéastes qui ont eu la bonté de me faire la courte échelle. Frédéric Rossif m'a fait passer d'assistante à "chef monteuse", René Allio de chef monteuse à réalisatrice et Patrick Grandperret (avec "L'enfant Lion") de réalisatrice à scénariste.

La pratique des deux écritures qui président à la fabrication d'un film, l'initiale - celle du scénario - et la finale - celle du montage - continue, après toutes ces années, à m'enthousiasmer et j'ai aussi beaucoup de plaisir à aider les autres à "accoucher" du film qui est le leur, à l'étape du montage comme à celle du scénario.

Parallèlement à l'écriture cinématographique, j'explore aujourd'hui celle de la littérature.

Écrire des histoires, c'est mon tapis volant...

Abélard en main