LE SILENCE EN HÉRITAGE
(à Lala, ma mère)

 

(DVD disponibles)
Genre : Documentaire de création
Durée : 1H 07 mn
Format : Beta SP
Production : 13 Production/ C. Galodé

Témoignages
"Lala, ma mère" est un film qui m'a bouleversé, d'un bout à l'autre tant ta façon de filmer "en quête" bien plus qu'en "enquête", a pris le chemin de nos propres douleurs. On a tant et tant parlé de la Shoah, filmé tant (et si peu) de survivants, qu'il était une sacrée gageure de t'enfiler sur ce boulevard. Et tu as magnifiquement clamé ton amour pour ta maman, pour cette Lala magnifique d'humanité, tu nous a fait sentir le temps passé; le retour à la maison, le choc de la rencontre  avec ses nouveaux habitants, la vie qui recouvre la mort, tout ça tu l'as merveilleusement donné, comme seul un véritable poète sait le faire.
Pascal Aubier (réalisateur)

"Je suis resté émerveillé par la pudeur avec laquelle tu racontes et retrouves l'histoire de ta mère. J'avais l'impression d'une œuvre musicale par le rythme, les séquences, les thèmes qui se développaient et les fragments qui restaient en suspens. Oui, c'était un monde poétique et tendre malgré le tragique de l'histoire que tu racontais et, du coup, il me semble que tu as élevé un sujet somme toute très personnel et même intime en quelque chose d'universel. Et, ce faisant, tu as apporté un éclairage humain, proche, de vie, à l'une des pages les plus sombres de l'histoire récente.
Pierre Cox (astrophysicien, chercheur au CNRS)

"C'est bouleversant, magnifique, maîtrisé, juste.
Est-ce bien un film, d'ailleurs, pour qu'on soit à ce point au fond de toi, de ta quête, de ta vérité ?
Est-ce bien un film qui raconte ainsi à quoi tu dois d'avoir choisi de vivre ? Est-ce un film qui joue avec le destin et brise la fatalité ? Oui, me semble-t-il. Jamais à ce point le cinéma n'a été la vie !"

Pierre Bertrand Jaume (Diffuseur, producteur)

"La structure est très brillante, de même que ton rapport au plan, surface sur laquelle se devine, subrepticement, ta pensée, ton énergie".
François Lunel (réalisateur)

"Lala" est une réussite totale, aussi bien dans sa forme, l'écriture est belle, sobre, bouleversante que dans son fond qui nous renvoie à notre propre questionnement sur un être cher. Tu as su élever ce sujet jusqu'à l'universel ce qui est le propre des grandes œuvres."
Pomme Meffre (réalisatrice)

"Très belle manière de raconter le silence"
Anna Glogowski  (Festival Paris Cinéma)

"Je viens de regarder votre film et je vous dis tout de suite : je l'ai trouvé remarquable. À travers le destin d'une fille, de son père, sa mère, le judaïsme et la dernière guerre vous montrez toute le condition humaine : la folie, la bonne volonté, la souffrance. C'est bien le propre d'une œuvre d'art de témoigner pour l'universel à travers le particulier.
La réalisation est superbe. Chaque image a sa nécessité et sa force. Les effets ne sont jamais gratuits.
Autrement dit : permettez à un ancien cinéaste
d'admirer votre talent."

Arnaud Desjardins (cinéaste et écrivain)

"Tu n'as plus besoin, sans doute, de compliments tardifs, je suis sûre que tu as été comblée vendredi soir après la projection  de ce film si émouvant, fruit d'un travail minutieux, rigoureux, courageux, le travail  de ta vie la plus intime, travail d'une fourmi qui cherche  son chemin dans des galeries terriblement  souterraines - et puis le travail du "comment  dire cela","comment le montrer ". Une reconstruction d'une histoire familiale, captive dans les filets de l'Histoire  monstrueuse du XXème  siècle, qui devient la construction de ta propre histoire et se termine en ce touchant message de vie qui achève de tisser un lien avec le spectateur.
Nina Kehayan (écrivain)

 
Synopsis
Pologne 1942. Devant Majdanek, à moins que ce ne soit Treblinka, Lala saute du train… Un film pour partir à la recherche de son histoire, la démêler de la mienne et, au bout de la nuit, rendre hommage à la Vie.
Fiche technique
Image : Denys Piningre & Catherine Galodé
Son, mixage : Jean François Priester
Montage : Catherine Galodé, Fabrice Mierlot
Palette graphique : Laure Verluise
Traduction : Thérèse Sobieski
Avec : Herskek Auerbach, Icius Dobraschklabnka, Françoise Lainé,
Serge Lainé, Marc Giller.
Thématique
> Mémoire
> Héritage familial